Validité recours portage salarial pour consultants "partenaires"


Nord, Le 24/03/2013 à 14:46
Nouveau membre


Inscrit : 20/03/2013
Messages : 2
Bonjour,

Je suis en cours de création de mon entreprise, un cabinet de conseil en Stratégie, Management et RSE.

Dans le cadre de la construction de mon business plan, mais aussi en raison d'éléments exogènes (opportunités commerciales, opportunités de collaboration / partenariat avec d'autres consultants indépendants ou souhaitant l'être), j'envisage d'avoir recours à un cabinet de portage pour proposer une formule de "partenariat" spécifique à certains de mes futurs collaborateurs / partenaires.

En clair, il s'agirait de pouvoir travailler pour mes clients en leur proposant, via ma structure, un réseau de consultants indépendants qui seraient portés par une structure ad-hoc, mais auraient un lien commercial avec mon cabinet. Mon client n'aurait de relation contractuelle qu'avec mon cabinet ; c'est moi qui gérerais les relations contractuelles avec la structure de portage et les consultants de ce réseau. La mise à disposition de ce réseau (et sa gestion) serait d'ailleurs une des caractéristiques majeures de mon cabinet.

- Avantage et bénéfice pour le consultant "en portage" : rémunération plus attractive, sécurisation de la relation avec le client par la prise en charge de la relation commerciale par mon cabinet (prospection, obtention de mission, négociation, cadrage de la mission, management, interventions ponctuelles...), accompagnement professionnel divers (possibilité d'échanger avec les autres consultants du "réseau"...), utilisation des outils, de l'image et de la structure proposée par le cabinet pour renforcer sa propre attractivité (certaines entreprises évitent d'avoir recours à un consultant isolé pour certains besoins et préfèrent disposer d'une structure proposant des services transverses plus étendus...), possibilité de poursuivre son activité "à son compte" après une période minimale de "partenariat" avec mon cabinet...

Pour être précis, j'envisage d'avoir recours à ce dispositif de manière importante au moins en années 1 et 2 de la création de mon cabinet, puis de manière moins prononcée. L'objectif étant ensuite d'équilibrer autant que possible le nombre de consultants salariés du cabinet et le nombre de consultants "indépendants - partenaires - en portage".


Ma question : un tel dispositif est-il valide d'un point de vue du droit du travail, notamment?
Quels sont les risques éventuels?

Je vous remercie pour vos analyses.
Bien à vous.


Ajouter un message - répondre Poser une question

PAGE : [ 1 ]