Stratégies de gestion de l’information des grandes entreprises


Lindsell [Voir ses messages]
Paris, Le 14/10/2014 à 19:06
Nouveau membre


Inscrit : 21/05/2014
Messages : 2
Epiq Systems, Inc. (NASDAQ : EPIQ), l’un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies dédiées aux professionnels du droit, a dévoilé aujourd’hui les résultats de sa dernière enquête qui expose les conséquences induites, pour les grandes entreprises, par l’accroissement du volume des données stockées. Plus des trois quarts des firmes consultées ont déclaré être confiantes en leur capacité à accéder aux éléments nécessaires en cas d’enquête ou de litige. Cependant, seule la moitié d’entre elles contrôlent et mettent à jour régulièrement leurs bases de données, ce qui laisse à penser qu’une telle confiance n’est pas justifiée.

Afin d’identifier les grandes tendances existantes au sein du monde de l’entreprise dans les domaines de la divulgation électronique (eDisclosure) et de l’examen des documents, Epiq Systems a enquêté au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas, auprès de dirigeants de sociétés de premier rang .

Selon Martin Bonney, directeur international des services de conseil d’Epiq Systems, « la collecte, le stockage et l’extraction des données constituent un défi en constante évolution, rendu plus difficile encore par la grande diversité des supports mobiles et connectés à même de générer lesdites données. Les délais réglementaires pour produire des documents étant parfois inférieurs à 14 jours, si les données ne font pas l’objet d’un examen constant, il est plus compliqué de répondre aux requêtes formulées avec rapidité et précision, et de manière défendable. »

Les responsables interrogés lors de cette enquête ont évoqué trois autres contraintes majeures rencontrées dans le cadre de la gestion des bases de données :

• 68 % d’entre eux pensent que les difficultés liées à la protection et à la confidentialité de l’information s’amplifient, étant donné l’accroissement du volume des données et la diversité des appareils qui les produisent ;
•pour 60 % des personnes consultées, l’augmentation des volumes générés par la multiplication des supports rend difficile la localisation de l’information ;
•enfin, 56 % des responsables interrogés estiment que le volume croissant des données va entraîner une hausse des dépenses juridiques.

« Un contrôle irrégulier des données est insuffisant, et toutes les grandes entreprises reconnaissent aujourd’hui les avantages de s’associer à des experts qui peuvent les aider à adopter une approche proactive et pérenne en matière de gestion de l’information », précise Martin Bonney.


Ajouter un message - répondre Poser une question

PAGE : [ 1 ]