activité pour client à l'étranger


Mentions légales : Cette discussion rentre dans le cadre d'informations juridiques. Vous ne pourrez en aucun cas faire valoir cette discussion dans un cadre légal. Merci de contacter un avocat pour cela.
Bas-Rhin, Le 26/02/2018 à 03:44
Nouveau membre


Inscrit : 26/02/2018
Messages : 1
Bonjour,

J'ai cessé mon activité d'auto-entrepreneur en 2016 mais j'envisage de la reprendre dans un contexte particulier et j'ai quelques questions. Petit historique : je suis française, j'ai déjà eu une auto entreprise de 2014 à 2016 pour faire des contrats en complément d'un emploi fixe (donc activité pas très développée, chiffre d'affaires +/- 2000€ par an), et j'ai cessé en 2016 car je suis partie vivre et travailler au Québec (comme employée d'une association québécoise).

Je prépare actuellement mon départ de cet emploi pour un retour en France au printemps de cette année. Mon employeur actuel (québécois) aimerait me confier quelques contrats sur des dossiers après mon départ, alors :

1) Est-ce que je peux effectivement redémarrer mon auto-entreprise et fonctionner simplement comme avant, même si le client est étranger (ici québécois) ? C'est-à-dire faire des factures en euros, et ils font la conversion au moment de me payer, point... ou bien dois-je prévoir certains aspects plus complexes ? (choses à prévoir pour la compta et/ou faire figurer sur la facture... besoin de prendre une assurance spécifique ou non... ce que je n'ai pas le souvenir d'avoir fait par le passé quand je faisais des contrats pour des clients français en auto-entreprise??)

2) Est-ce que ça vaut la peine de réactiver mon statut d'auto-entrepreneur ne sachant pas si j'aurai de potentiels autres clients, sachant que :
- mon objectif en France est plutôt un retour à un emploi salarié dès que possible. En attendant j'aime l'idée de pouvoir faire quelques petits contrats en autonome mais je n'ai aucune certitude que je vais avoir d'autres clients ni que je vais vouloir investir à fond dans le développement de cette activité. La dernière année de mon auto-entreprise en 2016 on m'avait réclamé 200€ d'impôts pour un chiffre d'affaires de zéro... (!!) est-ce encore un risque ? (Si oui, je ne vais pas me démener à tout remettre en place pour ne faire peut-être que 2-3 petits contrats à 300€ chaque...)
- quand je rentre, je suis autorisée à activer mes droits au chômage si je n'ai pas d'emploi fixe au début. Le cas échéant, l'activité d'auto-entrepreneur va-t-elle venir pénaliser mes indemnités ? (je précise que "toucher le chômage" n'est pas mon but ultime hein... mais je ne peux pas me permettre de me lancer tête baissée dans quelque chose sans mesurer les potentielles conséquences financières advenant que je me retrouve effectivement au chômage pour un certain temps).

Merci !


Ajouter un message - répondre Poser une question
orianemotte [Voir ses messages]
Paris, Le 28/03/2018 à 15:39
orianemotte [Voir ses messages]
Paris, Le 28/03/2018 à 15:40
Nouveau membre


Inscrit : 28/03/2018
Messages : 10
Bonjour !
En voila une bonne question, mais je ne sais pas comment vous aider. Sinon, moi je poste souvent sur WikiPME http://bit.ly/2GNDBQt, j'y trouve souvent réponses à mes questions, il y a des experts et une grande communauté d'entrepreneurs...
Bon courage :)
Oriane


zoukirra [Voir ses messages]
Somme, Le 04/04/2018 à 18:03
Nouveau membre


Inscrit : 28/03/2018
Messages : 6
oui vous avez tt a fait raison. vous voulez alors ne pas payer dimpots et vous consacré totalement sur lactivité (develeppenet) sans vous souciez des tracas juridique et comptable - la solution c"est le portage salarial dans un paradis fiscale. si vous avoir plus dinfo contactez moi -


Ajouter un message - répondre

PAGE : [ 1 ]